fbpx

Un cycle de conférences pour les banques marocaines au SMAP Immo

4

Elles disposeront d’un espace de dialogue au sein du salon

Les banques marocaines à l’honneur au SMAP Immo. Ce salon immobilier d’envergure internationale consacrera, dans son édition 2022, un cycle de conférences dédié au secteur bancaire. L’idée étant de permettre aux visiteurs et potentiels acquéreurs de s’enquérir de la diversité de l’offre actuelle de financement des projets immobiliers.

L’occasion étant également pour les établissements bancaires de disposer d’un espace de dialogue et d’interaction privilégié avec le grand public et de futurs clients potentiels. «Ciblant un large éventail d’audiences et de clients, les organisateurs du SMAP IMMO ont tenu à ce que ce cycle de conférences soit articulé autour de plusieurs rendez- vous étalés sur trois journées avec des thématiques diversifiées, des sujets et questions pratiques et couvrant l’ensemble des attentes et questionnements que peuvent exprimer les futurs acquéreurs en quête de solutions de financement adaptées», apprend-on dans ce sens.

Et d’ajouter qu’«en plus d’être l’occasion de nouer le contact avec une cible de clientèle reconnue comme à fort potentiel, en l’occurrence les MRE, le cycle de conférences organisé en marge d’une forte présence des promoteurs immobiliers nationaux, sera assurément une plateforme idéale pour la concrétisation d’opportunités ».

En effet, les trois jours de débat permettront aux représentants des établissements bancaires de présenter et d’expliquer dans le détail leurs offres en matière de crédits logement. Ils pourront également éclairer les clients potentiels sur les différentes caractéristiques de leur crédit et des avantages offerts, ainsi que de vulgariser davantage les formules nouvelles et présenter leurs avantages.

Il est à noter que le SMAP Immo, prévu du 24 au 26 juin à Paris, souffle cette année sa 17ème bougie. Cette édition se tiendra sous le signe des retrouvailles et de la reprise et ce après deux années d’absence suite à la crise de Covid 19.


Source