fbpx

Marché de l’ancien : les transactions immobilières en baisse de 22,5% sur un an (IPAI)

6

En glissement annuel, l’indice des prix des actifs immobiliers s’est apprécié de 0,4% par rapport au deuxième trimestre de 2021, tandis que le nombre de transactions a baissé de 22,5%.

Sur la catégorie des biens résidentiels, l’indice des prix est en quasi stagnation. Il baisse de 0,2% par rapport à la même période en 2021. Il en est de même pour le segment professionnel qui affiche une baisse de 0,4%. Le prix du foncier, pour sa part, augmente de 1,8%.

Quant au nombre de transactions, le résidentiel et le foncier enregistrent des baisses prononcées à deux chiffres respectivement de 20,4% et 37,7%.  L’immobilier professionnel dans toutes ses composantes (locaux commerciaux et bureaux) affiche une hausse des transactions. Elles ont augmenté de 7,2% sur un an.

D’un trimestre à l’autre, l’IPAI du deuxième trimestre 2022 montre une évolution de 0,2% des prix des actifs immobiliers par rapport au trimestre précédent. Le nombre de transactions a, quant à lui, connu un accroissement de 4,6%.

Par ville, l’indice des prix a marqué une hausse trimestrielle (deuxième trimestre comparé au premier trimestre 2022) de 0,6% à Casablanca, et de 0,8% à Rabat et à Tanger. En revanche, il a baissé de 0,3% à Marrakech.

L’IPAI est dressé par Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC). Il couvre les biens immobiliers ayant fait l’objet d’au moins deux transactions pendant la période analysée, et ne donne pas une vision globale du marché.

Source