fbpx

Le plan de développement d’Alliances sur les rails

8

Une vingtaine de projets verra le jour d’ici 2025

La conjoncture actuelle n’a pas freiné l’élan du Groupe Alliances afin de concrétiser les objectifs arrêtés dans son plan de développement 2022-2025. L’objectif étant de mettre sur les rails 20 projets permettant un potentiel important pour les quatre prochaines années. Les prévisions portent sur un chiffre d’affaires total dépassant les 8 milliards de dirhams, un résultat net cumulé de plus de 1 milliard de dirhams ainsi qu’un résultat net part du Groupe dépassanr le 1 milliard DH. La dynamique observée au titre du premier trimestre de l’année vient conforter ces ambitions.

Le portefeuille d’activités, principalement constitué de projets de lotissement, a permis au groupe de maintenir sa cadence de production ainsi que ses opérations commerciales sans pour autant enregistrer une augmentation significative de ses coûts de développement.
C’est ce que l’on peut retenir du groupe immobilier qui dresse un bilan positif de son activité au titre du premier trimestre de l’année. A fin mars 2022, Alliances annonce disposer d’un carnet de commandes de 7.382 unités pour une valeur immobilière totale sécurisée de l’ordre de 3,1 milliards de dirhams. «Les préventes en unités passent de 777 au premier trimestre 2021 à 740 à fin mars 2022», retient-on de la communication financière d’Alliances. En termes de production, le nombre total d’unités en cours avoisine les 5.180. Se référant au Groupe immobilier, la production d’unités réceptionnées au premier trimestre de l’année est de 1.152 alors qu’elle se situait autour de 472 à la même période de l’année précédente marquant une hausse de 144%. Notons qu’à l’international, le Groupe Alliances a procédé à la livraison du 5ème CHR sur les 8 prévus dans le contrat au Cameroun.

En Côte d’Ivoire, Alliances assure que les travaux de construction de la Tour de l’entente avancent conformément au planning de réalisation. Sur le plan financier, le Groupe a réalisé au titre des trois premiers mois de l’année un chiffre d’affaires consolidé de l’ordre de 471 millions de dirhams contre 432 millions de dirhams une année auparavant marquant ainsi une progression de 9% en glissement annuel. Le volume du chiffre d’affaires est porté essentiellement par l’activité réalisée au Maroc. Elle représente à elle seule 88% de la structure globale, soit 413 millions de dirhams, en hausse de 18% comparé à une année auparavant. Pour ce qui est de l’endettement net, il s’est situé autour de 2,2 milliards de dirhams à fin mars contre 2,3 milliards de dirhams au premier trimestre de l’année passée. Il s’inscrit ainsi en baisse de 5% comparé au même trimestre de 2021.


Source