fbpx

Investissement : près de 50.000 emplois attendus dans l’Oriental d’ici à 2026 (Jazouli)

20

- Advertisement -

Ce déplacement sur le terrain, poursuit le ministre, vise à partager, avec les acteurs publics et privés de la région, la déclinaison territoriale des objectifs fixés par S.M. le Roi en matière d’investissement privé, à savoir atteindre 550 milliards de dirhams (MMDH) d’investissement et créer 500.000 emplois à horizon 2026, et à renforcer la convergence des différentes initiatives pour l’atteinte de ces objectifs à l’échelle régionale.

«L’objectif est de doubler le volume d’investissement privé dans la région et de créer 50.000 emplois dans toutes les provinces et préfectures de la région de l’Oriental», a tenu à préciser M. Jazouli, ajoutant que les nouvelles infrastructures lancées ou en cours, comme l’autoroute Guercif-Nador, la Zone industrielle adossée au port de Nador West Med ou encore la station de dessalement de Nador, sont autant de leviers essentiels qui feront de l’Oriental le prochain pôle économique et industriel majeur du Royaume.

Pour ce faire, M. Jazouli prône une démarche résolument tournée vers le renforcement de la convergence des acteurs publics et privés de l’investissement au niveau régional, mettant l’accent sur l’amélioration du climat des affaires, et l’accès des investisseurs à un immobilier équipé et répondant à leurs besoins, outre le renforcement des infrastructures pour stimuler la réalisation de projets structurants, entre autres.

«Depuis l’opérationnalisation de la nouvelle Charte de l’investissement, la région de l’Oriental a décroché quatre projets d’investissements qui ont été approuvés par la Commission nationale des investissements présidée par le Chef du gouvernement», s’est félicité le ministre, notant que ces projets visent à créer près de 11.000 nouveaux emplois. «Le ministère est mobilisé pour suivre et accompagner les investisseurs marocains, d’autant plus que l’investissement privé national représente les deux tiers du total des investissements privés», a-t-il argué, soulignant, à cet égard, le rôle central du Centre régional d’investissement (CRI) dans l’accompagnement des investisseurs.

De son côté, M. Jamaï a passé en revue les atouts et les opportunités d’investissements dans la région de l’Oriental, plaidant pour la sécurisation du foncier, notamment près du périmètre du port de Nador West Med, et ce dans la perspective d’attirer plus d’investisseurs. Le wali de l’Oriental, qui a mis l’accent sur le renforcement des infrastructures régionales, a formé le vœu que la région de l’Oriental puisse tirer profit de cette territorialisation de la stratégie d’investissement privé.

Pour sa part, le directeur général du CRI de l’Oriental, Mohamed Sabri, s’est penché sur les principales réalisations du Centre durant les années précédentes, notamment les axes relatifs à l’impulsion économique et la promotion territoriale, la simplification des procédures et l’amélioration du climat des affaires, l’accompagnement des entreprises, et à l’amélioration de l’impact territorial de l’investissement, entre autre. Dans la foulée, le ministre et la délégation l’accompagnant ont tenu, au Centre régional d’investissement, une séance de travail réunissant les principaux acteurs de l’écosystème de l’investissement dans la région, avant d’effectuer des visites dans plusieurs sites.


Source