fbpx

Crédits immobiliers : Un encours de 289 milliards de dirhams à fin octobre

8

Les crédits immobiliers affichent une ventilation positive au dixième mois de l’année. Une tendance qui se confirme aussi bien pour les crédits à l’habitat que pour le financement participatif au moment où les crédits aux promoteurs immobiliers continuent de fléchir d’un mois à l’autre.

Se référant aux dernières statistiques de Bank Al-Maghrib, les crédits immobiliers ont atteint un encours de 288,85 milliards de dirhams, en hausse de 8,44 milliards de dirhams comparé à la même période de l’année passée, soit une progression de l’ordre de 3% en glissement annuel. Les crédits à l’habitat ont vu leur encours se renforcer de 5,4% atteignant ainsi les 231,27 milliards de dirhams, soit un encours additionnel de l’ordre de 11,79 milliards de dirhams.

On relève dans ce sens des financements immobiliers participatifs de l’ordre de 15,27 milliards de dirhams, en amélioration de 49%. Pour ce qui est des crédits alloués aux promoteurs immobiliers, ils ressortent à 52,29 milliards de dirhams baissant ainsi de 7,7%. En valeur, ce repli est estimé à 4,38 milliards de dirhams. Dans l’ensemble, l’encours des crédits bancaires s’est établi à fin octobre à 973,88 milliards de dirhams. Il s’inscrit en hausse de 3,1% en glissement annuel, soit un encours additionnel de 29,01 milliards de dirhams. Pour ce qui est des crédits à l’équipement, ils ont fléchi de 1,7% pour revenir à 176,24 milliards de dirhams à fin octobre perdant ainsi près de 3 milliards de leur valeur en glissement annuel. Les crédits à la consommation se sont en revanche redressés de 1,5% atteignant ainsi les 55,58 milliards de dirhams. Le dixième mois de l’année est par ailleurs marqué par une baisse de 2% des créances diverses sur la clientèle.

Elles se sont chiffrées à fin octobre à 131,99 milliards de dirhams perdant ainsi 2,75 milliards de leur valeur comparé à la même période de l’année passée. Se situant autour de 85,19 milliards de dirhams, les créances en souffrance ont, par ailleurs, affiché une hausse de 6,9% à fin octobre se consolidant ainsi de 5,5 milliards de dirhams.

L’analyse des crédits bancaires par secteur institutionnel fait ressortir une accélération des crédits alloués au secteur non financier. Ces derniers se sont redressés de 4,1% contre 3,9% auparavant. L’encours atteint dans ce sens est de 846,25 milliards de dirhams. De cet encours, 75,04 milliards de dirhams ont été alloués au secteur public dont 24,68 milliards de dirhams pour les administrations locales et 50,36 milliards de dirhams pour les sociétés non financières publiques. Quant au secteur privé, l’encours qui lui a été alloué s’est affermi de 4,4% à fin octobre, soit 771,21 milliards de dirhams de crédits. Les sociétés non financières privées ont contracté sur ladite période un encours de 404,37 milliards de dirhams (+3,9%) au moment où les ménages ont décroché des crédits de l’ordre de 366,83 milliards de dirhams, en progression de 5% comparé à la même période de l’année précédente.

 


Source