fbpx

Assurances: 29,7 MMDH de primes émises à fin juin, une hausse de 5,3% (ACAPS)

12

La dernière note des statistiques trimestrielles publiée ce lundi 15 août par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) fait état de l’amélioration de 6,8% des primes émises entre le premier et le deuxième trimestre 2022. Ainsi sur le seul deuxième trimestre, les compagnies d’assurances et de réassurance ont enregistré un chiffre de 14,4 MMDH portant le cumul depuis de la début de l’année à 29,7 MMDH.

Automobile et maladie portent toujours la Non-Vie

Sur la branche « Non-Vie », la progressions est de 5,2% à plus de 16,45 MMDH, tirée entre autres, par l’évolution les segments « Automobile » (+8,6%) et « Accidents corporels » (5,8%). Le segment « Incendie » a enregistré un recul de 4,2 % par rapport à fin juin 2021 à 1,4 MMDH. Voici les réalisations des principaux segments :

– Automobile : 7,7 MMDH (8,6%) porté essentiellement par la RC qui représente 6,3 MMDH (+8,5%)

– Accidents corporels : 2,6 MMDH (+5,8%) dont maladie représentant 2,2 MMDH (+6,7%)

– Assistance – crédit-caution : 1,08 MMDH (+ 8,5%)

– Évènements catastrophiques:  331,4 MDH (+8,4%)

La branche Vie survit grâce à l’épargne

La branche « Vie » a, pour sa part, enregistré une hausse de 5,3% à plus de 13,21 MMDH au terme des six premiers mois de l’année, notamment sous le poids du segment « Epargne- Supports Dirhams » (+9% à 10,67 MMDH). Les autres segments sont en recul à savoir : Décès (-1,6%) , Epargne Support Unités de compte (-18,2%).

Au seul deuxième trimestre de l’année en cours, l’ACAPS fait état d’une hausse des primes « Vie » de 11,8% à 8,14 MMDH et « Non Vie » de 0,8% à 6,21 MMDH.

Par ailleurs, l’Autorité fait savoir que les prestations et frais payés, au titre du deuxième trimestre 2022, se sont établis à près de 9,34 MMDH, en augmentation de 7,6% par rapport au T2-2021.

Les charges d’acquisition et de gestion se sont élevés, durant la même période, à 2,42 MMDH, en hausse de 4,7% par rapport à 2021.

Moins de placements sur l’immobilier et les taux

Les fonds placés ont, pour leur part, augmenté de 0,7% à 189,7 MMDH. Selon les données de l’ACAPS, les assurances ont préféré orienté leur placement durant ce deuxième trimestre sur les actions non cotées (+7,9%) et actions et parts des autres OPCVM (+6,5%). Peu ou pas de placement sur les actions cotées (+0,8%), les titres de participation (0%). Les actifs de taux et les placement immobiliers ont connu un léger recul avec respectivement -1,4% et -0,05%.

A date la structure des placements affectés est la suivante :

– Actifs de taux : 51%

– Actifs actions: 43%

– Immobilier : 3%

– Reste des actifs : 3%

Source